Droits de l'homme: soutien de 33 pays à la session sur le Darfour

Redaction

Bluewin Infos, 05 Décembre 2006

Le soutien à une session extraordinaire du Conseil des droits de l'homme sur le Darfour s'est élargi: 33 pays sur les 47 membres ont appuyé la demande de l'Union européenne, a fait savoir l'ONU. La session aura lieu le 12 décembre. Publicité
Publicité[ats] - La requête présentée la semaine dernière par la Finlande au nom de l'UE a recueilli l'aval des sept membres du groupe occidental (dont la Suisse) ainsi que des huit membres du groupe latino-américain (dont Cuba).

Seul l'Azerbaïdjan n'a pas approuvé la session spéciale au sein du groupe d'Europe orientale (six pays, dont la Russie). Pour le groupe africain, neuf pays sur treize ont exprimé leur accord (font exception le Cameroun, Djibouti, le Mali et le Sénégal).

Le groupe des Etats d'Asie est le plus divisé: si la Chine, l'Inde, le Japon et la Corée du sud ont soutenu la demande de l'UE, l'Arabie saoudite, le Bahreïn, le Bangladesh, l'Indonésie, la Jordanie, la Malaisie, le Pakistan, les Philippines et le Sri Lanka ne l'ont pas avalisée.

La session extraordinaire sur le Darfour a ainsi recueilli un soutien plus large au sein du Conseil que les trois précédentes sessions extraordinaires: les 5 et 6 juillet sur Gaza, le 11 août sur la guerre au Liban, le 15 novembre sur Beit Hanoun (Gaza). Un tiers des pays membres du Conseil (soit 16 pays) suffit pour convoquer une session extraordinaire.

Selon le projet de résolution présenté par l'UE, le Conseil doit demander le 12 décembre la fin des violations des droits de l'homme au Darfour. Il doit décider d'envoyer une mission d'enquête dans la province de l'ouest du Soudan conduite par le rapporteur spécial de l'ONU pour le Soudan. Cette mission devra faire rapport à la quatrième session régulière du Conseil (12 mars au 6 avril).