Combats au Darfour: au moins 80 blessés graves (humanitaire au Tchad)

Agence France Presse

Agence France Presse, 08 Octobre 2006

'intenses combats entre l'armée soudanaise et des rebelles du Darfour (ouest du Soudan) ont fait au moins 80 blessés graves dans la nuit de samedi à dimanche, à la frontière tchado-soudanaise, selon une source humanitaire à Abéché (est du Tchad).

Un membre du gouvernement tchadien a confirmé, sous le couvert de l'anonymat, les combats sans donner de détails.

La source humanitaire, jointe depuis N'Djamena à Abéché et qui s'exprimait également sous le couvert de l'anonymat, a précisé que les combats entre l'armée soudanaise et les rebelles du Mouvement pour la Justice et l'égalité (JEM) avaient éclaté dans la nuit de samedi à dimanche, non loin de la localité de Kariari, à cheval entre les deux pays.

"Les forces régulières soudanaises ont utilisé des avions Antonov et de l'artillerie lourde contre les rebelles", a précisé cette source, affirmant que les combats avaient fait au moins 80 blessés graves - rebelles et soldats soudanais confondus -, soignés à l'hôpital de Bahaï, situé au Tchad à environ un millier de km à l'est de N'Djamena.

La source humanitaire n'a pas exclu que les combats aient fait des morts, seuls les blessés ayant été amenés à Bahaï.

Elle a précisé que le calme était revenu dimanche, mais que des Antonov continuait de survoler la zone.

Le JEM n'a pas signé l'accord de paix d'Abuja, paraphé seulement par le gouvernement et une faction de l'Armée de libération du Soudan (SLA), l'autre rébellion importante du Darfour.

Selon l'Onu, la guerre civile et ses conséquences humanitaires au Darfour ont fait au moins 200.000 morts, très majoritairement des civils, depuis qu'elle a éclaté en février 2003.