L'Union africaine prolonge de six mois le mandat de sa mission au Darfour

Ap

Ap, 30 Novembre 2006

L'Union africaine a prolongé jeudi de six mois le mandat de sa mission de maintien de la paix au Darfour.
Le commissaire de l'UA chargé de la paix et de la sécurité, Saïd Djinnit, a expliqué aux journalistes que les dirigeants africains avaient accepté de prolonger le mandat de la mission qui expire le 31 décembre. Aucun accord n'a toutefois été conclu sur un renforcement de la mission, actuellement de 7.000 hommes.
Auparavant, le président soudanais Omar al-Bashir avait redit son opposition au déploiement de casques bleus dans la région. "Nous voulons une force africaine", a-t-il exigé devant la presse à l'issue d'un sommet de l'UA à Abuja, au Nigeria. "Nous pouvons accepter un conseil technique et un soutien financer de l'ONU, mais pas une force de l'ONU", a-t-il poursuivi.
Omar al-Bashir a déjà fait part de son opposition à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies adoptée en août et qui prévoit le déploiement de 20.000 casques bleus pour remplacer les soldats de l'Union africaine. Mais ce mois-ci, le Soudan, l'ONU et l'UA s'étaient mis d'accord sur le principe d'une mission hybride.
Saïd Djinnit a ajouté que les dirigeants africains avaient accepté que "la mission soit essentiellement composée de troupes africaines, mais pourrait avoir le soutien d'éléments des Nations unies".
Le conflit au Darfour oppose les rebelles des tribus africaines au gouvernement central à majorité arabe depuis 2003. Khartoum est accusé de s'appuyer sur les milices Janjawid, qui sont mises en cause dans de nombreuses violences. Le conflit a fait quelque 200.000 morts et 2,5 millions de déplacés. Il menace de s'étendre dans les pays voisins.
Le Conseil des droits de l'Homme va se réunir d'urgence le 12 décembre pour évoquer la situation au Darfour.