Bongo Ondimba à l’Elysée

Xinhua

Xinhua, 30 Novembre 2006

Le président français, Jacques Chirac, a reçu jeudi matin à l’Elysée son homologue gabonais Omar Bongo Ondimba. Au centre des discussions, les crises qui affectent l’Afrique.

Le président français, Jacques Chirac, a reçu jeudi matin à l’Elysée son homologue gabonais Omar Bongo Ondimba. Au centre des discussions, les crises qui affectent l’Afrique.

Et les sujets ne manquent pas entre le drame qui frappe la province du Darfour (Soudan), l’instabilité chronique en Côte d’Ivoire ou le chaos islamiste qui affecte la Somalie.

Seule bonne nouvelle à l’horizon, la parfaite tenue de l’élection présidentielle en RDC et l’élection de Joseph Kabila.

Le président du Gabon s’est félicité du bon déroulement du scrutin en République démocratique du Congo.

S’agissant du Darfour, MM Bongo Ondimba et Chirac ont appelé au déploiement rapide d’une force hybride Onu/UA dans la région. Ils se sont également inquiétés des opérations de déstabilisation menées par des groupes rebelles –appuyés par le Soudan ?- en Centrafrique et au Tchad.

« Je crois que les rebelles tant en Centrafrique qu'au Tchad, sont en déroute". "Les forces centrafricaines et les forces tchadiennes ont délogé les rebelles (...) qui faisaient mouvement sur N'Djamena. Supposons qu'ils vont être stoppés".
"En Centrafrique, (les rebelles) ont quitté Birao", dans le nord-est du pays. "Ils sont repartis d'où ils étaient venus. Souhaitons que cela soit d'une manière définitive", a déclaré le président gabonais.

Enfin, les deux présidents ont évoqué la tension nouvelle apparue en Côte d’Ivoire entre Laurent Gbagbo et son Premier ministre, Konan-Banny.

Le N°1 gabonais a refusé de commenter l'actualité française et notamment le fait de savoir si Jacques Chirac serait candidat à sa propre succession.