Darfour, la lettre du président Béchir est en cours de traduction

Redaction

All Africa, 30 Novembre 2006

Arrivée aujourd'hui à l'ONU, la lettre du président du Soudan sur les questions restées en suspens quant à la création d'une force mixte Nations Unies-Union africaine au Darfour est en cours de traduction, a indiqué aujourd'hui le porte-parole de Kofi Annan.

Le Secrétaire général avait annoncé cette semaine attendre la réponse du président soudanais sur les questions restées en suspens quant à la d'une force mixte ONU-UA pour protéger les populations du Darfour (dépêche 28.11.06).

Il s'agit notamment de la taille et du commandement de la force.

Kofi Annan avait annoncé le 17 novembre à Addis-Abeba que le gouvernement du Soudan avait accepté le principe d'une force hybride « Nations Unies-Union africaine » bien que sa taille restait à déterminer.

Les conclusions de la rencontre de haut niveau sur le Darfour le 16 entre le Soudan, le Conseil de sécurité et l'Union africaine (UA) prévoyaient la relance du processus de paix, le renforcement du cessez-le-feu et les préparatifs pour une force de maintien de la paix ONU-UA (dépêche du 17.11.06).

Une réunion de haut niveau sur le Darfour convoquée par le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine s'est ouverte aujourd'hui à Abuja, a par ailleurs annoncé le porte-parole de Kofi Annan, lors de son point de presse à New York.

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno, a souligné qu'il était de la plus haute importance de veiller à la poursuite d'une opération de maintien de la paix aussi efficace que possible au Darfour.

Il a ajouté que la communauté internationale ne pouvait pas se permettre le moindre compromis sur cette question.

Le Conseil de sécurité attend désormais de ce sommet des décisions qui faciliteront la mise en oeuvre rapide de l'accord conclu à Addis-Abeba, a-t-il précisé le Secrétaire.