Mia Farrow vole au secours du Darfour

Ap

Cyberpresse, 27 Novembre 2006

Mia Farrow a demandé l'envoi immédiat de forces de maintien de la paix pour arrêter la «violence génocidaire» qui, selon elle, s'est propagée de la province soudanaise du Darfour à l'est du Tchad.

«Nous assistons à des atrocités indescriptibles», a déclaré l'actrice de 61 ans, ambassadrice de bonne volonté de l'UNICEF, qui rentrait d'une visite au Tchad après avoir été au Darfour.

Interrogée par téléphone depuis sa maison du Connecticut, Mia Farrow a affirmé que 60 villages avaient été incendiés, contraignant plusieurs milliers de personnes à s'enfuir. Elle a affirmé avoir vu des gens «réfugiés sous des arbres, hébétés et terrifiés».

Il est évident, a-t-elle dit, que la guerre initiée par les milices arabes au Darfour depuis 2003 ont débordé dans l'est du Tchad. Des réfugiés du Darfour qui avaient fui au Tchad sont à nouveau terrorisés, a-t-elle ajouté. Les victimes ne sont pas des combattants, selon elle, mais des civils innocents.

Les assaillants sont «lourdement, lourdement armés par le gouvernement soudanais, alors que les personnes qui tentent de se défendre ne sont souvent munis que d'arcs et de flèches, a poursuivi l'actrice.

Elle s'est indignée du fait qu'aucune force de maintien de la paix «efficace» n'ait été envoyée au Darfour près de quatre ans après le début des hostilités. Selon des estimations, le conflit a fait quelque 200.000 morts et 2,5 millions de déplacés.