Une « solution africaine » pour le Darfour

Afp

Afp, 22 Novembre 2006

Six chefs d'État africains réunis hier en mini-sommet à Tripoli se sont prononcés pour une «solution africaine» au Darfour, province de l'ouest du Soudan en proie à la guerre civile depuis 2003.

Les présidents du Tchad et de Centrafrique, qui accusent le Soudan de tentatives de déstabilisation, ont par ailleurs convenu d'aller à Khartoum pour aplanir leurs différends.

Concernant le déploiement d'une force de paix au Darfour pour prendre le relais des troupes de l'Union africaine (UA), «cela va être discuté entre le Soudan, l'UA et l'ONU», a déclaré M. Triki à la presse à l'issue du mini-sommet.

«Les dirigeants se sont mis d'accord pour appuyer la présence africaine au Darfour», a-t-il ajouté sans fournir de précision sur ce point, «et pour dire qu'ils veulent une solution africaine à leurs problèmes sans intervention extérieure et sans que des pressions soient exercées sur le Soudan»

Outre MM. Deby et Bozizé, ce mini-sommet rassemblait Omar el-Béchir (Soudan), Hosni Moubarak (Égypte), Issaias Afeworki (Erythrée) et leur hôte libyen Mouammar Kadhafi.