Darfour: Philippe Douste-Blazy plaide pour une force militaire "mixte" ONU/Unionafricaine

Redaction

Angolapress, 16 Novembre 2006

Après sa visite au Soudan, le ministre des affaires étrangères Philippe Douste-Blazy a plaidé mercredi pour une force militaire "mixte ONU et Union africaine" pour stabiliser la zone du Darfour et de ses frontières avec le Tchad et la République centrafricaine, afin d`éviter un "effet domino".

Revenu d`une tournée en Egypte et au Soudan du 11 au 13 novembre, Philippe Douste-Blazy a alerté, sur France-2, sur le "risque politique de voir le Soudan se diviser en deux" et le "risque d`extension du conflit vers le Tchad, la République Centrafricaine", rappelant que c`est un "endroit charnière entre le monde arabe et le monde africain".

"Stabilisons le Soudan et le Darfour, mais stabilisons aussi tout ce qui est autour, pour ne pas avoir un effet domino", a-t-il plaidé, en demandant "une force militaire onusienne à la frontière entre le Tchad et le Soudan et entre la République Centrafricaine et le Soudan".

Lors de sa visite sur place, le ministre français a rencontré le président soudanais pour le convaincre "que l`Union Africaine puisse être aidée par les hélicoptères, de la logistique des Nations Unies", évoquant sinon le risque d`un échec de la stabilisation de la zone.

"Si les bandes rebelles sont plus fortes que les forces qui doivent stabiliser le Darfour, on y arrivera pas", a-t-il souligné.