Darfour: la France soutient les efforts de l'Egypte en faveur d'un renfort des troupes de maintien de la paix de l'UA

Redaction

Ap, 12 Novembre 2006

La France soutient les efforts de l'Egypte visant à faire accepter par le gouvernement soudanais l'envoi au Darfour (ouest) de troupes supplémentaires de maintien de la paix en renfort des troupes de l'Union africaine (UA) déjà présentes, a affirmé dimanche le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy.
Le Caire a suggéré que soient déployés au Darfour des militaires venus de pays arabes et musulmans plutôt que d'envoyer une force des Nations unies d'ores et déjà refusée par le gouvernement de Khartoum.
"La priorité est de protéger les civils et toute proposition à cet effet sera soutenue par nous, y compris une force mixte", a déclaré M. Douste-Blazy à la presse après avoir été reçu par le président Hosni Moubarak. "Il faut un compromis accepté par toutes les parties", a-t-il ajouté avant de quitter le Caire pour Khartoum.
Le chef de la diplomatie égyptienne Ahmed Aboul Gheit, également présent, a indiqué sans autres précisions que les discussions avaient porté sur "les efforts internationaux visant à mettre un terme au problème au Darfour".
Bien qu'elle reste informelle, l'initiative du Caire commence à faire son chemin au sein de la communauté internationale. Le chef de la Ligue arabe Amr Moussa était du reste à Khartoum le mois dernier pour pour tenter de faire accepter cette proposition qui permettrait de renforcer les effectifs de l'UA par des troupes de confession islamique avec un soutien financier et logistique de l'ONU.
Une rencontre entre responsables du gouvernement soudanais et de l'UA est prévue lundi à Addis Abeba (Ethiopie) pour évoquer l'avenir de la force de l'UA au Darfour, forte de 7.000 hommes.