Sudan: Darfour - Louise Arbour craint de nouvelles attaques contre les civils

Redaction

All Africa, 10 Novembre 2006

A moins que les miliciens du Darfour soient désarmés, de nouvelles attaques meurtrières sont à craindre contre les populations civiles, a prévenu aujourd'hui Louise Arbour, Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, rappelant qu'on avait pu observer le mois dernier une augmentation de la distribution des armes aux milices.

Dans un communiqué publié aujourd'hui à Genève, le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) craint de nouvelles attaques comme celles perpétrées le mois dernier dans le secteur de Jebel Moon, qui ont provoqué la mort d'une cinquantaine de civils et le déplacement de milliers d'autres (dépêche du 03.11.06).

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a, pour sa part, exprimé sa profonde préoccupation devant la décision du Conseil norvégien pour les réfugiés de retirer son personnel du Darfour.

Cet organisme jouait un rôle déterminant dans le gigantesque camp de Kalma qui abrite le plus grand nombre de personnes déplacées de la région.

Sur le plan politique, le président du Conseil de sécurité a informé aujourd'hui le Secrétaire général de l'envoi d'une délégation à Addis-Abeba, en Éthiopie, qui sera conduite par l'ambassadeur du Royaume-Uni, Emyr Jones Parry, pour participer à des consultations sur le Darfour.

Les réunions entre les représentants du Conseil de sécurité et du gouvernement du Soudan, organisées sous l'égide de l'Union africaine (UA), débuteront lundi. Il s'agit de discuter de la coopération sur le terrain entre l'UA et l'ONU (dépêche du 08.11.06).

Le Sous-secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, Hédi Annabi, participera également à ces consultations.