Irlande. Le Darfour occupe une large place dans les discussions entre Irene Khan et le ministre Dermot Ahern

Amnesty International

Amnesty International, 10 Novembre 2006

Londres) La secrétaire générale d’Amnesty International, Irene Khan, a rencontré ce mercredi 8 novembre le ministre irlandais des Affaires étrangères, Dermot Ahern, pour discuter de la situation catastrophique des droits humains au Darfour. Irene Khan a également évoqué la nécessité de renforcer la plus haute instance des Nations unies dans le domaine des droits humains, le nouveau Conseil des droits humains.

Amnesty International a communiqué des informations au ministre Ahern sur les dernières vagues d’attaques contre des civils au Darfour et dans l’est du Tchad, et plus particulièrement sur l’attaque la semaine dernière de milices janjawids dans la région de Djebel Moon, qui s’est soldée par la mort de 67 hommes, femmes et enfants.

« L’engagement continu de l’Irlande pour mettre fin aux souffrances de la population, alors que le gouvernement du Soudan continue de refuser l’envoi de Casques bleus au Darfour, est admirable, a déclaré Irene Khan. En jouant un rôle moteur dans la lutte contre les atteintes aux droits humains au Darfour, l’Irlande montre à la communauté internationale qu’il ne faut pas renoncer aux efforts diplomatiques. »

Irène Khan a soulevé la nécessité pour le nouveau Conseil des droits humains des Nations unies de se transformer en un mécanisme puissant et efficace, en particulier aujourd’hui où le nouveau Conseil est en train de mettre en place sa structure interne. Irene Khan a exhorté l’Irlande, en tant que membre de l’Union européenne, à veiller à ce que l’UE fasse tout pour conserver et renforcer le système des procédures spéciales, tout en développant le mécanisme d’examen périodique universel qui doit aider les États à respecter leurs obligations et leurs engagements en matière de droits humains.