Le Darfour au bord de la catastrophe

Associated Press

Associated Press, 05 Octobre 2006

Le Darfour s'enfonce plus que jamais vers une catastrophe humanitaire, avec l'augmentation de la violence, a estimé jeudi le Secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, alors que le Soudan a répété qu'il considérerait l'envoi d'une force des Nations unies comme un «acte hostile».

Dans un rapport au Conseil de sécurité de l'ONU, Kofi Annan a expliqué qu'un accord de paix datant de mai n'avait pas été respecté, et que les capacités d'action humanitaire étaient à leur niveau le plus bas depuis 2004.

Il a ajouté que les forces soudanaises, comme les milices et les factions rebelles, continuaient de violer les lois internationales sur les droits de l'homme et les principes humanitaires.

«Cela fait maintenant trois moi que l'accord de paix au Darfour a été signé», a écrit Kofi Annan dans son rapport. «Pourtant, plutôt que la réconciliation et le regain de confiance, nous assistons à l'intensification de la violence et une profonde polarisation. La région est encore au bord d'une situation catastrophique.»

Dans un courrier daté du 3 octobre, le président soudanais Omar al-Bashir a réaffirmé son rejet d'une résolution de l'ONU adoptée en août prévoyant que les Nations unies prennent le relais de l'Union africaine à la tête de la force de maintien de la paix déployée au Darfour.