Forum à Khartoum pour attirer les investissements du Golfe

Afp

Le Monde, 08 Novembre 2006

Le président soudanais, Omar el-Béchir, a déclaré mercredi son pays ouvert aux investissements publics et privés en provenance des pays arabes du Golfe à l'ouverture d'un forum économique de deux jours. Il a affirmé devant un parterre de responsables financiers, économiques et d'hommes d'affaires des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG - Arabie saoudite, Koweit, Emirats arabes unis, Qatar, Bahrein et Oman), réunis à Khartoum, que le Soudan était prêt à accueillir leurs investissements. "Notre pays jouit actuellement de la croissance et de la paix en dépit d'un embargo injuste", a-t-il dit, en allusion aux sanctions américaines.

Il a affirmé que son gouvernement avait réussi à "pacifier le pays" avec la paix conclue avec les anciens rebelles sudistes et ceux de l'Est ainsi qu'avec des rebelles du Darfour. Cette région de l'ouest du Soudan, est pourtant en proie à une guerre civile qui a fait en trois ans quelque 200.000 victimes et près de 2,5 millions de déplacés, selon les Nations unies. "Certains tentent de détruire l'accord de paix au Darfour", a-t-il dit, réaffirmant son refus d'une force des Nations unies dans cette partie du pays, en estimant que cela serait "préjudiciable au peuple".

Au cours de ce forum, les autorités soudanaises proposent aux investisseurs du Golfe des dizaines de projets dans tous les domaines économiques en mettant en avant les richesses naturelles du pays. Abdellatif Youssef al-Hamad, patron du Fonds arabe de développement économique et social (FADES) a toutefois demandé au Soudan un effort supplémentaire dans les domaines de l'amélioration des infrastructures et de la formation des cadres et des techniciens. Il a rappelé que son organisme avait financé depuis 1974 un total de 28 projets de développement au Soudan pour un montant de 1 milliard de dollars.