Solana exhorte le Soudan à faire davantage pour cesser le conflit au Darfour

Ap

Ap, 08 Octobre 2005

L'Union européenne a exhorté samedi le gouvernement soudanais à faire davantage pour mettre un terme au conflit du Darfour, dans l'ouest du pays.

A l'issue d'une rencontre avec le premier vice-président Salva Kiir Mayardit à Khartoum, le Haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), Javier Solana, a affirmé devant la presse que celui-ci "s'était engagé" à cesser le conflit du Darfour.

Les deux hommes se sont entretenus de la mise en oeuvre de l'accord de paix signé en janvier entre le régime de Khartoum et l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) et qui a mis un terme à 21 ans de guerre civile. Selon un diplomate européen, le premier vice-président a déclaré à Solana que "si le conflit du Darfour se poursuivait, cela aurait effet sur la mise en oeuvre de cet accord".

Ces accords prévoient le partage du pouvoir et des richesses entre Nord et Sud. A l'issue d'une période de transition de six ans, le Sud devra se prononcer sur son indépendance de leur région ou son maintien dans un Soudan uni. Salva Kiir Mayardit a succédé à l'ex-chef historique de la rébellion, John Garang, qui est décédé dans un accident d'hélicoptère en juillet, trois semaines après sa prestation de serment.

Javier Solana s'est ensuite rendu au Darfour, où l'UE a jusqu'à présent dépensé 600 millions d'euros (270 millions de dollars) en soutien aux opérations de maintien de la paix de l'Union africaine. Au moins 180.000 personnes ont péri dans le conflit dans la région, nombre d'entre elles victimes de la faim ou la maladie. Exactions et combats ont déplacé environ deux millions de personnes.

Le conflit du Darfour a débuté en février 2003. Les rebelles avaient alors pris les armes pour lutter contre la discrimination pratiquée à l'encontre des tribus africaines par le pouvoir arabe de Khartoum. Le régime est accusé d'avoir lancé les milices arabes, les janjawid, contre les populations civiles, pillant, violant, massacrant et brûlant.