Attaques au Darfour: Louise Arbour exige une enquête du Soudan

Afp

Cyberpresse, 03 Novembre 2006

Le Haut commissaire des Nations unies pour les droits de l'homme Louise Arbour a exigé vendredi du Soudan une enquête urgente sur les attaques au Darfour qui ont fait ces jours derniers au moins 50 morts dont de nombreux enfants.

Selon l'ONU, des milices armées ont attaqué huit zones d'habitations civiles, dont un camp accueillant 3.500 personnes déplacées.

Au moins 26 enfants ont été tués, dont 21 avaient moins de dix ans, a précisé Mme Arbour dans un rapport concernant les attaques par des milices de huit villages et du camp dans le secteur de Jebel Moon.

Environ 7.000 personnes se sont enfuies du secteur, précise le rapport.

Louise Arbour a estimé que la violence avait "tout au moins démontré l'échec continu du gouvernement soudanais de désarmer la milice dans le Darfour et au pire son utilisation des forces de milice qui ciblent des populations civiles".

"Le gouvernement de Soudan doit instamment conduire une enquête impartiale, opportune et transparente sur les attaques du 29 octobre 2006", a-t-elle conclu dans le rapport.

L'enquête doit identifier ceux qui ont "projeté, orchestré et conduit les attaques" ainsi que les responsables du fait que l'armée soudanaise ne soit pas intervenue, bien qu'elle aie une base à proximité, a souligné Mme Arbour.

Elle a aussi vivement recommandé à Khartoum de respecter ses obligations légales internationales et de "prendre des mesures" pour désarmer la milice dans la région.

Selon le rapport, basé sur le témoignage de témoins oculaires et des listes de village rassemblées par l'ONU dans la région, 300 à 500 attaquants d'une tribu arabe locale étaient armés de Kalashnikov et de roquettes RPG.