Darfour: un accord de paix signé

Redaction

Afp, 14 Juillet 2011


Le gouvernement de Khartoum a signé à Doha un accord de paix avec un groupe rebelle du Darfour, une région du Soudan en proie à un conflit armé depuis 2003, en l'absence du principal mouvement rebelle. Le "Document pour la paix au Darfour" a été conclu entre le gouvernement du président Omar el-Béchir et le Mouvement pour la libération et la justice (MJL), une coalition de petits mouvements rebelles, en présence de M. Béchir et du chef de l'Etat du Qatar l'émir Hamad ben Khalifa al-Thani, lors d'une séance publique.

Le Soudanais Béchir, l'émir Hamad ben Khalifa al-Thani, chef de l'Etat du Qatar, et les présidents du Tchad, d'Ethiopie, du Burkina Faso et d'Erythrée étaient présents à la signature de cet accord obtenu après plusieurs mois de négociations parrainées par l'Union africaine, l'ONU et la Ligue arabe.

Mais ces négociations ont été boycottées par le Mouvement pour la Justice et l'Egalité (JEM), le plus militarisé des groupes rebelles du Darfour, rendant aléatoire la mise en application du document. D'ailleurs le JEM a aussitôt rejeté l'accord. "Ce n'est pas un accord de paix, c'est un accord de distribution d'emplois qui offre des positions à ceux qui le signent et ne résout pas les véritables problèmes du Darfour", a déclaré le porte-parole du JEM, Gibril Adam.