Darfour: Le Conseil de sécurité de l'ONU proroge le mandat de la MINUAD

Pana

Darfour: Le Conseil De Sécurité De L'afrique En Ligne, 30 Juillet 2011

Le Conseil de sécurité de l'ONU a prorogé vendredi d'un an le mandat de la Mission ONU/UA au Darfour (MINUAD), qui court jusqu'au 31 juillet 2012, et s'est félicité de l'intention du secrétaire général de l'ONU, en consultation avec l'Union Africaine (UA) d'évaluer le nombre de personnel en tenue requis pour assurer l'efficacité du mandat de la mission. Le Conseil a, dans une résolution, affirmé que 'l'évaluation du secrétaire général visait à assurer la mise en oeuvre de son mandat de la manière la plus efficace et rationnelle possible'. Le Conseil a demandé au patron de l'ONU de lui faire un rapport sur cette question tous les 90 jours après l'adoption de la résolution le 29 juillet.

Il a souligné la nécessité pour la MINUAD d'utiliser pleinement son mandat et ses capacités pour protéger les civils au Darfour.

'La mission doit aussi veiller à ce que les populations nécessiteuses aient un accès libre aux secours et protéger le personnel humanitaire', note le Conseil.

Il a réaffirmé aussi l'importance de promouvoir un processus de paix et politique sous l'égide de l'UA-ONU pour le Darfour et apprécié la priorité accordée aux efforts de la MINUAD pour soutenir et compléter l'initiative de paix.

Le Conseil a également demandé à toutes les parties au conflit au Darfour, y compris les movements armés, d'engager immédiatement des discussions, sans conditions préalables et de faire tous les efforts possibles pour parvenir à un cessez-le-feu permanent et un accord de paix global.

Il a demandé en outre au secrétaire général d'inclure dans ses rapports réguliers, des évaluations du processus de paix, prenant en compte les points de vue de l'UA, afin de déterminer l'engagement futur de la MINUAD renforçant le soutien à un processus politique interne au Darfour.

Il a salué l'intention du secrétaire général d'élaborer une feuille de route pour le processus de paix au Darfour et lui a demandé de travailler en étroite collaboration avec l'UA et en consultation avec toutes les parties prenantes soudanaises.

Le Conseil a également salué les efforts de tous les pays contributeurs de soldats, mais aussi les bailleurs et a fermement condamné toutes les attaques contre la force de maintien de paix, soulignant que toute attaque ou menace envers la MINUAD est inacceptable.

Il a invité le gouvernement soudanais à veiller à ce que les auteurs des attaques contre la MINUAD soient traduits en justice.

Le Conseil a aussi demandé que la MINUAD obtienne l'autorisation d'exploiter son propre émetteur radio conformément aux dispositions de l'Accord sur le statut des forces.

La MINUAD est sur place depuis 2008 pour faire cesser les combats et protéger les civils au Darfour, où envioron 300.000 personnes ont été tuées et queque 2,7 millions d'autres contraintes à quitter leurs maisons depuis l'éclatemet des combats en 2003 entre les forces gouvernementales et les milices alliées contre les groupes rebelles.