Bush annonce un nouveau plan pour le Darfour

Afp

Cyberpresse, 01 Novembre 2006

Le président américain George W. Bush a annoncé mardi un nouveau plan pour le Darfour, devant l'impossibilité d'appliquer les dispositions internationales prises pour porter secours à cette région de l'ouest du Soudan ravagée par la guerre.

Ni M. Bush ni le département d'État n'ont cependant précisé en quoi consisterait ce nouveau plan, sinon qu'il comporterait le déploiement d'une force internationale.

Mais, devant la résistance du gouvernement de Khartoum à un tel déploiement, le département d'État a reconnu préférer à présent parler de force internationale, plutôt que de force des Nations unies.

«Les États-Unis vont coopérer avec la communauté internationale pour dresser un plan unique sur les moyens de résoudre cette question et de sauver des vies», a déclaré M. Bush devant la presse à l'issue d'entretiens avec l'envoyé spécial américain pour le Darfour Andrew Natsios dans le Bureau Ovale.

Le plan, qui sera soumis au gouvernement soudanais, devra prévoir l'envoi d'une «force internationale crédible et efficace», a dit M. Bush.

Il s'agit de signifier au gouvernement soudanais que les États-Unis «sont sérieux quand ils disent qu'ils doivent coopérer avec la communauté internationale».

M. Bush s'est fait l'ardent avocat de l'envoi d'une force de l'ONU au Darfour, en proie à un «génocide» selon lui, pour relever une mission de l'Union africaine dépassée. Il a poussé à l'adoption, le 31 août, de la résolution 1706 du Conseil de sécurité des Nations Unies prévoyant un tel déploiement. Mais celui-ci est bloqué par le président soudanais Omar al-Béchir, qui y voit un retour à la colonisation.