Des combats provoquent un nouvel exode de réfugiés au Darfour

Reuters

Reuters, 04 Octobre 2006

De nouveaux affrontements entre rebelles de la province du Darfour ont provoqué un exode de 10.000 personnes vers un camp de la force de l'Union africaine.

Radhia Achouri, porte-parole de l'Onu, a affirmé que deux organisations humanitaires seulement travaillaient dans la région de Mouhadjiriya et qu'elles étaient incapables de faire face à l'afflux de nouveaux réfugiés fuyant la ville voisine de Gereida, dans le sud du Darfour.

"La situation humanitaire est alarmante et nécessite une attention immédiate", a déclaré un responsable de l'UA sous le sceau de l'anonymat. Il a ajouté que des groupes de l'Armée de libération du Soudan (SLA) patrouillaient dans la ville.

Achouri a dit qu'elle ne connaissait pas l'identité des mouvements rebelles impliqués dans ces combats. Les villes de Mouhadjiriya et Gereida sont contrôlées par la SLA, seul mouvement de rebelles darfouris ayant signé en mai un accord de paix avec le gouvernement.

Khartoum s'oppose à ce qu'une force de paix de l'Onu vienne remplacer celle de l'UA, qui par manque de moyens peut difficilement assurer la sécurité des populations civiles du Darfour.