Une ville centrafricaine attaquée par des combattants venus du Soudan, selon les autorités

Ap

Nouvel Observateur, 31 Octobre 2006

Des combattants armés non-identifiés, basés dans la région soudanaise du Darfour, sont entrés dans la République du Centrafrique, où ils ont attaqué un village, faisant des morts parmi les civils et les forces armées, a déclaré lundi un porte-parole des autorités centrafricaines.
L'attaque a eu lieu dimanche dans la ville de Birao, dans le nord du pays, à 800 kilomètres au nord-est de Bangui, non loin des frontières avec le Tchad et le Soudan, a déclaré le porte-parole du gouvernement Cyriaque Gonda.
On ignorait si les assaillants étaient des soldats de l'armée régulière du Soudan où s'ils appartenaient à un groupe rebelle soudanais ou même centrafricain.

M. Gonda n'a pas précisé le nombre de victimes.

Selon un lieutenant de l'armée centrafricaine qui se prononçait sous couvert d'anonymat et citait un rapport des services de sécurité, des rebelles auraient pris contrôle de la ville de Birao et l'armée préparait sa reprise lundi.
Le Centrafrique a souffert de révoltes au sein de l'armée, de coups d'Etat et de rébellions depuis son indépendance de la France en 1960. Cette dernière année, des attaques rebelles ont déplacé des dizaines de milliers de personnes