Le Soudan accepte un retour de l'envoyé de l'ONU à Khartoum pour une courte durée

Xinhua

Xinhua, 31 Octobre 2006

Le Soudan a annoncé lundi avoir donné son accord à une brève visite demandée par les Nations unies pour Jan Pronk, envoyé spécial à Khartoum du secrétaire général de l'ONU Kofi Annan, qui a été expulsé la semaine dernière.

"Le gouvernement soudanais a officiellement informé les Nations unies de leur consentement au retour de Jan Pronk à Khartoum en tant que simple individu et non en tant qu'envoyé de l'ONU", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ali al-Sadig.

M. Pronk pourra rester dans la capitale soudanaise "juste pour la période nécessaire pour transmettre ses fonctions à son successeur avant de quitter le pays définitivement".

"M. Pronk ne sera pas autorisé, durant cette période, à rencontrer aucun responsable soudanais, à tenir des conférences de presse, à recevoir des visiteurs de l'étranger ni à quitter la capitale pour se rendre dans une autre région du Soudan", a ajouté M. al-Sadig.

Le porte-parole a également expliqué que le gouvernement soudanais avait reçu samedi une requête du chef de l'ONU, Kofi Annan, demandant de permettre à M. Pronk de venir au Soudan juste pour quelques jours pour transmettre ses fonctions, rassembler ses effets personnels et partir.

Mécontent d'un article écrit par M. Pronk sur son blog plus tôt ce mois-ci, le gouvernement soudanais a ordonné lundi dernier à M. Pronk de quitter le pays dans les trois jours.

Le porte-parole de l'ONU Stephan Dujarric a déclaré vendredi à New York que M. Annan avait confirmé que M. Pronk resterait le représentant spécial de M. Annan au Soudan jusqu'à la fin de l'année, date de l'expiration de son mandat.