Darfour: les humanitaires négocient l'accès au Jebel Marra

Redaction

Afp |, 03 Mars 2010

Des organisations humanitaires négociaient mercredi l'accès au Jebel Marra, zone stratégique au coeur du Darfour où d'importants combats opposent la rébellion et les forces soudanaises, selon des sources concordantes.


Des organisations humanitaires négociaient mercredi l'accès au Jebel Marra, zone stratégique au coeur du Darfour où d'importants combats opposent la rébellion et les forces soudanaises, selon des sources concordantes.

"Les représentants humanitaires tiennent des négociations avec le gouvernement afin d'avoir accès au Jebel Marra", a déclaré à l'AFP, Sam Hendricks, porte-parole à Khartoum du bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).

Plus de 200 civils sont morts lors de combats récents entre l'Armée de libération du Soudan d'Abdelwahid Nour (SLA-Abdelwahid), un important groupe rebelle du Darfour hostile au processus de paix de Doha, et l'armée soudanaise au Jebel Marra, a affirmé lundi la rébellion.

Des responsables d'ONG ont exprimé des doutes à l'égard de ce bilan que l'ONU ne peut confirmer ou infirmer faute d'avoir pu accéder aux zones touchées.

Le Jebel Marra, volcan éteint dans l'écrin de contreforts fertiles au coeur du Darfour semi-désertique, a été relativement épargné depuis le début de la guerre civile en 2003.

Mais depuis deux mois, la sécurité s'est détériorée dans ce bastion du SLA-Abdelwahid avec des violences au sein de la rébellion suivie de combats sporadiques avec l'armée.

Selon des sources concordantes, les combats entre ce groupe rebelle et l'armée soudanaise se sont intensifiés depuis la signature la semaine dernière à Doha (Qatar) d'un cessez-le-feu doublé d'un accord ouvrant la voie à une "paix définitive" d'ici le 15 mars prochain.

L'armée soudanaise nie toute participation à des combats, mais a reconnu des accrochages avec la rébellion qui mène, selon elle, des embuscades et s'empare de véhicules sous la menace de la violence.

"Les Etats-Unis sont extrêmement inquiets face aux informations selon lesquelles les forces du gouvernement soudanais conduisent des opérations dans le cadre d'une offensive contre des positions de l'Armée de libération du Soudan d'Abdelwahid Nour", a indiqué mardi le porte-parole du département d'Etat, Philip Crowley.

"Les Etats-Unis pressent le gouvernement soudanais et la SLA-AW de s'abstenir de nouvelles violences et de permettre à la mission conjointe Union Africaine-ONU au Darfour (Minuad, ndlr) d'accéder au Jebel Marra pour évaluer la situation humanitaire et rétablir la stabilité", a-t-il ajouté.

Si les humanitaires négocient l'accès au Jebel Marra avec les autorités soudanaises, les casques bleus de la Minuad se sont vus refuser l'accès par la rébellion à cette zone stratégique, ont-ils indiqué.

"Nous avons voulu aller voir sur le terrain ce qui se passe, mais nous nous sommes heurtés à un refus d'accès par les forces du SLA-Abdelwahid", a déclaré à l'AFP, Kemal Saïki, chef des communication de la Minuad. "C'est un paradoxe, ils (SLA-Abdelwahid) nous accusent de ne rien faire, mais nous empêchent d'y aller", a-t-il ajouté.

Selon l'ONG française Médecins du Monde (MDM), qui a suspendu ses activités dans le secteur, les combats récents au Jebel Marra ont porté "à plus de 100.000 le nombre de déplacés sur la zone".