Rapport sur les violations des résolutions de l'ONU

Reuters

L'express, 06 Novembre 2009

Dans ce document de 94 pages, les experts des Nations unies constatent que presque toutes les parties au conflit, qui a débuté en 2003, ne respectent pas le droit international et font obstacle au rétablissement de la paix dans la région, où 300.000 personnes auraient péri en six ans.

"La population darfourie continue à être la victime des attaques et des contre-attaques de la plupart des mouvements armés, qui entraînent souvent une riposte disproportionnée des forces armées soudanaises et de leurs auxiliaires", précise le rapport.

"Presque toutes les parties au conflit" ne respectent pas les décisions de l'Onu, soulignent les experts qui présentent les rebelles du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM) comme les combattants qui ont violé le plus souvent l'embargo sur les armes et mené des "attaques répétées".

L'Onu souligne aussi que les forces gouvernementales soudanaises, en violation de l'embargo, continuent à envoyer des drones, de petits avions sans pilotes, en mission au-dessus du Darfour.

Deux hommes d'affaires iraniens ont illégalement fourni à Khartoum du matériel vidéo de surveillance pour équiper ces drones, ajoute le rapport, qui ne met cependant pas en cause le gouvernement de Téhéran.