Darfour: 75 morts dans des violences tribales

Redaction

Afp, 12 Décembre 2008

Soixante-quinze personnes, dont six policiers, ont été tuées vendredi dans différents affrontements tribaux dans le sud du Darfour, une province du Soudan en guerre civile, ont déclaré un responsable de la sécurité et un chef tribal.

Trente-cinq membres de la tribu des Al-Falata sont morts dans des combats avec une autre tribu rivale, les Habaniya, a dit un responsable de la sécurité.

"Six policiers qui intervenaient ont été abattus", a-t-il ajouté.

Six autres hommes, non identifiés, ont également trouvé la mort dans les violences et 17 personnes ont été blessées, a-t-on dit de même source sans donner d'autres précisions.

Des renforts ont été envoyés par le gouvernement dans la zone, a-t-on ajouté.

Par ailleurs, 28 membres de la tribu des Al-Gamir ont été tués dans une attaque lancée par des hommes armés non identifiés contre un village de la région d'Ed al-Fursan, a dit le chef de la tribu attaquée, Othman Hashim.

Il n'a pas donné de précisions, mais les affrontements entre tribus notamment sur la propriété des points d'eau sont fréquents dans le sud du Darfour, une vaste région désertique.

La province du Darfour, dans l'ouest du Soudan, est aussi le théâtre d'une guerre civile depuis 2003. L'ONU estime que près de 300.000 personnes sont mortes dans le conflit du Darfour et que 2,7 millions ont fui la région. Khartoum avance le chiffre de 10.000 morts.