Darfour : les Nations-unies tentent de persuader les rebelles d'accepter l'offre de cessez-le-feu du gouvernement

Redaction

Ap, 18 Novembre 2007


La mission des Nations-unies au Darfour travaille à persuader les groupes rebelles d'accepter l'offre de cessez-le-feu et la proposition de pourparlers de paix formulées par le gouvernement soudanais il y a une semaine, a déclaré mardi le général Emmanuelle Karenzi, adjointe au commandant des troupes des Nations-unies dans le Pays.

Une enquête est en cours concernant des plaintes contradictoires de la part des rebelles et du gouvernement soudanais sur des violences récentes dans le nord du Darfour, a ajouté le général Karenzi.

Plusieurs rebelles ont déclaré que les avions du gouvernement avaient bombardé une zone proche d'une route majeure, alors que les autorités soudanaises ont affirmé que des rebelles avaient attaqué un convoi humanitaire sur cette route.

Les discussions avec les rebelles sont "en cours", a déclaré le général Karenzi. Dans un premier temps, les rebelles avaient estimé que la proposition de Khartoum était de la propagande.

"L'Union européenne appelle solennellement les autorités soudanaises à se conformer à leur engagement et invite toutes les parties à s'engager sur la même voie", souligne le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué adressé au nom de l'Union européenne.

"L'UE presse l'ensemble des parties à cesser les violences, à respecter le droit international humanitaire, et à s'engager activement dans la recherche d'une solution politique", poursuit le communiqué. L'Union "invite les mouvements rebelles à participer de manière constructive aux efforts actuels pour résoudre le conflit au Darfour", est-il écrit.

Le président soudanais Omar al-Bashir avait fait une offre de cessez-le-feu le 12 novembre et promis de désarmer les milices, l'une des principales demandes des rebelles.