Darfour: l'aide aux réfugiés n'est pas illimitée, prévient l'ONU

Redaction

Ap, 26 Novembre 2008


Le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des affaires humanitaires John Holmes a souligné mardi qu'une solution devait être rapidement trouvée pour les réfugiés du Darfour, avertissant que l'aide internationale destinée aux camps n'était pas illimitée.

John Holmes a fait ces commentaires au cours d'une visite du camp de Kalma, qui abrite environ 100.000 des quelque 2,7 millions de personnes déplacées par les affrontements dans l'ouest du Soudan depuis 2003.

Au début du mois, le coordonnateur de l'aide d'urgence de l'ONU avait lancé un appel à l'octroi de 2,2 milliards de dons pour financer l'aide des Nations unies au Soudan, la quasi-totalité de l'assistance allant au Darfour.

L'organisation fournit des denrées alimentaires et d'autres équipements non seulement aux camps mais aussi à quelque deux millions d'habitants du Darfour affectés par le conflit qui sont restés chez eux.

Si la sécurité au Darfour continue de se dégrader et si les habitants sont toujours déplacés par les violences, la situation n'est "pas dans nombre de cas une urgence" car les gens "sont assez bien installés dans ces camps...Les gens ne meurent pas de faim", a fait valoir John Holmes.

Mais "le problème, c'est que les gens sont dans des camps depuis quatre ou cinq ans maintenant. Comment s'attaque-t-on à ce problème?", a-t-il dit aux journalistes. "Nous devons trouver des solutions rapidement, car nous" ne pourrons "pas continuer comme cela indéfiniment", a-t-il ajouté, observant que la "générosité" des donateurs avait "ses limites".