Le Soudan insiste sur l'expulsion de l'envoyé spécial de l'ONU

Xinhua

Xinhua, 29 Octobre 2006

Le Soudan a réitéré samedi son refus de renoncer à la décision d'expulser Jan Pronk, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, au Soudan.

Nafie Ali Nafie, assistant du président soudanais et vice- président du Parti du Congrès national au pouvoir, a affirmé devant la presse que la décision du gouvernement d'expulser Jan Pronk était "une décision définitive qui ne pourrait être annulée".

Il a cependant indiqué que Jan Pronk pourrait retourner à Khartoum pour remettre ses dossiers, mais pas en qualité d'envoyé de l'ONU.

Le gouvernement soudanais avait annoncé dans une lettre adressée dimanche dernier à M. Annan que le travail de Jan Pronk était terminé et qu'il aurait trois jours pour quitter le pays.

Jan Pronk a reçu l'ordre de quitter le Soudan après avoir indiqué sur son web blog, que l'armée soudanaise avait perdu deux importantes batailles face aux rebelles dans la région du Darfour et que le moral était bas.