Affrontements dans le nord et le sud du Darfour

Alaa Shahine, Version Française Henri-pierre André Et Jean-loup Fievet

Le Point, 25 Octobre 2008


Des affrontements ont opposé les forces gouvernementales soudanaises à une faction rebelle dans le nord du Darfour, a-t-on appris vendredi soir auprès des rebelles.

Selon Mohamed Abdullah, un des commandants de la faction de l'Armée de libération du Soudan (SLA) dirigée par Abdel-Wahed Mohamed el-Nur, l'accrochage s'est produit jeudi.

Deux de ses hommes ont été tués, a-t-il dit, ajoutant que ses troupes s'étaient emparé de véhicules et d'armes des forces gouvernementales.

L'armée soudanaise a déclaré que ses troupes opéraient dans le Nord-Darfour mais s'est déclaré dans l'incapacité de confirmer ces affrontements.

La mission conjointe de maintien de la paix Onu/Union africaine (Minuad) a fait savoir qu'elle surveillait la situation.

D'autre part, des accrochages à caractère ethnique ont fait en octobre une quarantaine de morts et déraciné des milliers de civils, pour l'essentiel des femmes et des enfants, dans le sud du Darfour, selon une source proche d'une ONG humanitaire internationale.

Ces heurts ont éclaté au début du mois entre l'ethnie arabe des Maaliya et celle, africaine, des Zaghawa à propos de droits de pacage aux alentours de la localité de Muhajiriya. Il y a 51 victimes - tous des hommes - de part et d'autre, a précisé à Reuters cette source sous le sceau de l'anonymat.

D'après l'ONG Human Rights Watch vendredi soir, une quarantaine de "civils" ont péri dans ces affrontements.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé avoir fourni la semaine dernière des matelas de couchage, des vêtements et des bâches pour plus de 4.000 personnes "déplacées par des violences communautaires".