Un soldat de la Minuad tué par des hommes armés au Darfour

Alaa Shahine, Version Française Grégory Blachier

Reuters, 31 Octobre 2008


Imprimez Réagissez Classez Un soldat sud-africain de la Mission des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (Minuad) a été tué mercredi et un autre blessé lors d'une attaque lancée par des hommes armés au Nord-Darfour, annonce la Minuad.

Le décès de ce membre de la mission internationale de maintien de la paix dans la région de l'ouest du Soudan porte à 10 le nombre de ses membres tués au cours des trois derniers mois.

Un porte-parole de la Minuad a déclaré à Reuters que l'attaque avait eu lieu mercredi alors que les deux soldats assuraient la sécurité aux abords d'un point d'eau dans la ville de Kutum.

"Ils ont été blessés et évacués au camp de la Minuad à Kutum. L'un d'eux est mort et l'autre, une femme soldat, est en vie", a-t-il dit. Il a précisé que l'état de la soldate, touchée par balle à la poitrine, était stable.

Les violences contre les forces de maintien de la paix se sont multipliées ces trois derniers mois, soulignant la précarité du processus de sécurisation de la région.

Un sergent nigérian a été abattu ce mois-ci dans une embuscade tendue par une soixantaine d'hommes armés.

Début juillet, sept soldats avaient trouvé la mort et 22 autres avaient été blessés par des miliciens, qui leur avaient également tendu une embuscade. Une semaine plus tard, un soldat nigérian avait été tué dans l'ouest de la région par des hommes qui tentaient de lui voler son véhicule.

La Minuad doit assurer le maintien de la paix dans la région, mais ne peut actuellement compter que sur un peu plus de 11.000 hommes, alors que son mandat prévoit le déploiement à terme de 26.000 soldats et policiers.

Certains pays, dont les Etats-Unis, imputent au gouvernement de Khartoum, ainsi qu'aux lourdeurs de l'administration des Nations unies, la lenteur du déploiement des troupes.

Les experts internationaux estiment que le conflit au Darfour a fait quelque 200.000 morts et 2,5 millions de déplacés depuis 2003.