Darfour: De nombreux civils déplacés à cause des combats, selon l'ONU

Redaction

Afp, 19 Septembre 2008

Des milliers de civils vulnérables pourraient avoir été déplacés en raison des combats qui ont éclaté récemment dans le nord de la province soudanaise du Darfour, a averti vendredi la coordinatrice locale des Affaires humanitaires de l'ONU, Ameerah Haq.

"La coordinatrice des Affaires humanitaires de l'ONU, Ameerah Haq, est profondément préoccupée par les combats qui se poursuivent entre le gouvernement du Soudan et les mouvements armés rebelles dans le Darfour-nord", peut-on lire vendredi dans un communiqué de l'ONU.

"Certaines informations font état de milliers de personnes récemment déplacées par les combats, mais ce chiffre n'a pas été confirmé", poursuit le communiqué, rendu public au lendemain d'une visite de Mme Haq à El-Facher, capitale du Darfour-nord.

Des combattants rebelles ont signalé de violents combats ces deux dernières semaines entre les insurgés et les forces gouvernementales épaulées par l'aviation.

"Les combats ont gravement restreint l'accès des agences humanitaires à plusieurs zones du Darfour et les possibilités de livrer l'aide aux populations vulnérables", ajoute le communiqué.

Ces nouveaux combats interviennent au moment où la pression internationale augmente sur le président soudanais Omar el-Béchir, menacé par un possible mandat d'arrêt pour génocide au Darfour de la Cour pénale internationale (CPI).

Le conflit au Darfour, dans l'ouest du Soudan, a fait jusqu'à 300.000 morts depuis 2003, selon l'ONU, quelque 10.000 selon Khartoum.