Darfour - Al-Bachir persiste et signe

Aymeric Duvoisin, Secretaire General De Sld

Le Point, 28 Août 2008

Malgré les pressions internationales, Omar al-Bachir, le président soudanais, n'infléchit pas sa position. Ses cours spéciales « antiterroristes » ont récemment condamné à mort, sur la base d'aveux extorqués par la torture, 50 rebelles présumés du Darfour. Le 20 août, lors du sommet Turquie-Afrique, il a menacé la communauté internationale et les 10 000 Casques bleus présents au Darfour : « Nous sommes prêts à entrer en guerre contre les grandes puissances pour protéger les citoyens soudanais. » Omar al-Bachir fait lui-même l'objet d'un mandat d'arrêt pour génocide, lancé le 14 juillet dernier par la Cour pénale internationale. Le conflit au Darfour, cet « enfer sur terre » selon l'ex-secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, a fait 300 000 morts et déplacé 2,5 millions d'âmes. Depuis février 2003, l'armée soudanaise arme les milices janjaweed qui massacrent impunément les populations du Darfour.