Au Darfour, les combats redoublent d’intensité

Redaction

Intercontinetal News, 13 Septembre 2008

De nombreux bombardements aériens et des attaques contre les personnels humanitaires ont été observés ces derniers jours au Darfour.

Offensive militaire majeure

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, John Holmes, s’est déclaré mercredi « profondément préoccupé » par la poursuite des violences au Darfour (Soudan), notamment une offensive militaire dans le Nord Darfour et le Djebel Marra.

John Holmes a déploré les bombardements aériens continus autour de Birmaza et de Disa ces derniers jours ainsi que les attaques contre le personnel humanitaire par des groupes armés de la région, a rapporté la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas.

« Les villes de Birmasa et de Disa servent de plaque tournante pour des dizaines de milliers de personnes qui viennent y chercher des soins médicaux, de l’eau et y faire du commerce. L’insécurité au Nord Darfour a provoqué la suspension de l’assistance humanitaire, compromis la santé et le bien-être de villes et villages entiers, affectant au total 450.000 personnes », a dit John Holmes.

Le Secrétaire général adjoint a appelé toutes les parties au conflit à cesser les hostilités immédiatement et à entamer des négociations significatives avec le médiateur conjoint [ONU/Union africaine (UA)] Djibril Bassolé, afin de parvenir à un règlement négocié.
Il a rappelé les parties à leurs obligations aux termes du droit international humanitaire, notamment la protection des populations civiles et la distinction entre cibles militaires et civiles.