Darfour: l'attaque contre la Minuad ne semble pas due aux rebelles

Redaction

Afp, 11 Juillet 2008

Un haut responsable de l'ONU a déclaré vendredi au Conseil de sécurité que l'attaque meurtrière de mardi contre les soldats de la paix au Darfour était une opération "bien préparée" exécutée dans une zone contrôlée par le gouvernement, selon un diplomate occidental.

Ce diplomate, parlant sous couvert de l'anonymat, a indiqué que Jean-Marie Guéhenno, chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, a donné cette information lors d'une réunion du Conseil à huis clos.

Celle-ci portait sur l'embuscade tendue mardi dans le Darfour nord par des éléments armés non identifiés à la force conjointe ONU-Union africaine (Minuad), qui a fait 7 morts et 22 blessés parmi les soldats de la paix.

Selon le diplomate, M. Guéhenno a indiqué que l'embuscade visait "à infliger des pertes" et a été effectuée à l'aide "d'équipements qui ne sont pas habituellement utilisés par les rebelles".

Jeudi, le Soudan a accusé les rebelles du Darfour d'avoir commis l'attaque, alors que des responsables de la Minuad avaient indiqué la veille qu'ils soupçonnaient des miliciens Janjawid pro-gouvernementaux d'en être les auteurs.

Toujours selon le diplomate, M. Guéhenno a également averti que la Minuad allait être "extrêmement vulnérable ces prochaines semaines" et exhorté les membres du Conseil à fournir davantage d'équipements à cette force qui est encore en grave sous-effectifs et dénuée de certains matériels indispensables, notamment des hélicoptères.

L'attaque perpétrée mardi contre la Minuad est la dernière et la plus meurtrière d'une série d'assauts contre cette force déjà affaiblie par de nombreuses difficultés logistiques et politiques, plus de six mois après le début de sa mise en place.

Des responsables onusiens ont exprimé leur crainte que l'intention du procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, de réclamer lundi un mandat d'arrêt contre le président soudanais Omar el-Béchir pour les crimes commis au Darfour, ne vienne compliquer les efforts de paix au Darfour.