DARFOUR: Des ONG appellent l`ONU et l`UE à presser le Soudan

Redaction

Angolapress, 26 Avril 2008

Plusieurs organisations de défense des droits de l`Homme ont appelé vendredi les Nations unies et l`Union européenne à se mobiliser pour obtenir du Soudan qu`il remette à la Cour pénale internationale (CPI) deux suspects -dont un ministre- accusés de crimes de guerre et de crimes contre l`humanité au Darfour.

La CPI a émis, il y a un an, des mandats d`arrêts à l`encontre du ministre des Affaires humanitaires Ahmed Muhammed Harun, ancien ministre de l`Intérieur et donc responsable de la sécurité au Darfour (ouest du Soudan), ainsi que Ali Kushayb, qu`on appelle le "colonel des colonels" des milices arabes des janjaweed, qui ont terrorisé les populations de la province soudanaise avec l`aide de Khartoum.

Les deux hommes font face à 51 chefs d`accusation, dont meurtre, viol et expulsions par la force. Les faits remontent à 2003 et 2004. Dans un entretien à l`Associated Press, le procureur de la CPI Luis Moreno-Ocampo a accusé Ahmed Muhammed Harun d continuer à orchestrer des violences contre les populations fuyant le Darfour.

"Harun continue, en tant que ministre des Affaires humanitaires, à orchestrer des attaques contre des civils dans les camps et à affecter l`aide humanitaire fournie par les organisations internationales", a déclaré M. Moreno-Ocampo dans cet entretien téléphonique.

"Le gouvernement du Soudan doit arrêter Harun et empêcher tout membre du gouvernement de commettre des crimes", a-t-il ajouté. "S`il ne le fait pas, cela montrera clairement pour moi que Harun Harun n`agit pas seul et qu`il reçoit des instructions pour faire ce qu`il fait".