Soudan/Tchad: Omar el-Béchir doute d'un nouvel accord avec N'Djamena

Redaction

Afp, 11 Mars 2008

Le président soudanais Omar el-Béchir a émis mardi le doute sur un accord de paix avec le Tchad, dont la signature a été annoncée par le Sénégal pour mercredi, la veille du sommet islamique de Dakar.

"Nous avons cinq accords (de paix), signés avec le Tchad", a déclaré M. Béchir aux journalistes à Dubaï, en réponse à une question sur la conclusion d'un nouvel accord à Dakar pour mettre fin au conflit entre leurs deux pays qui s'accusent de déstabilisation par groupes armés interposés.

M. Béchir a cité le dernier en date des accords passés avec le Tchad, signé en mai à Ryad avec son homologue tchadien Idriss Deby Itno, sous le parrainage du roi Abdallah d'Arabie saoudite.

Il a indiqué qu'il avait alors effectué, en compagnie de M. Deby, les rites de la Omra, ou petit pèlerinage de l'islam à La Mecque, et prié à l'intérieur de la Kaaba, le lieu le plus sacré de la ville sainte de l'islam, pour témoigner du caractère sérieux de leur accord.

"Après avoir prié à l'intérieur de la Kaaba, nous sommes sortis, main dans la main, pour dire: +Nous avons signé un accord, et Dieu punira celui qui violera l'accord.+"

"Si le président tchadien n'a pas pu honorer un accord conclu à l'intérieur de la Kaaba, comment pourrait-on s'attendre à ce qu'il respecte un accord qu'il signerait à Dakar?", s'est-il demandé.

Avant l'accord signé en Arabie saoudite, le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi avait effectué une médiation pour un accord de paix, resté lettre morte comme de précédents traités, aux termes desquels le Tchad et le Soudan s'étaient engagés à ne plus soutenir les rebelles de l'autre pays.

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a annoncé vendredi à Paris que le Soudan et le Tchad allaient signer, le 12 mars à Dakar lors du sommet de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), un accord en vue d'une "solution définitive" au conflit qui les oppose.

L'accord doit être signé en présence du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui sera à Dakar à l'invitation du président Wade, qui présidera ce sommet de la réconciliation entre les présidents Deby et Béchir.

La nouvelle initiative visant à un rapprochement entre les deux pays intervient plus d'un mois après une tentative de renversement du régime du président tchadien, début février, par des rebelles venus de bases arrières au Soudan.