L'armée soudanaise bombarde trois villes du Darfour; les rebelles avancent un bilan de 200 morts civils

Redaction

Ap, 09 Février 2008

L'armée soudanaise a annoncé avoir bombardé trois villes de l'ouest du Darfour, affirmant avoir visé des forces rebelles. Les rebelles accusent de leur côté ces raids d'avoir provoqué la mort de 200 civils.

Les rebelles assurent qu'aucun de leurs combattants ne se trouvaient dans les villes attaquées par des avions et des hélicoptères (Sirba, Sileia et Abou Sourouj). Selon Abdelaziz Ouschar, un commandant du Mouvement pour la justice et l'égalité, des combattants au sol et des miliciens arabes janjaweed ont participé à l'attaque, qui a provoqué la mort de 200 personnes.

L'armée soudanaise affirme elle que son action a obligé les rebelles visés à se retirer vers le Tchad, que Khartoum accuse de soutenir la rébellion.

Au moins 200.000 personnes ont été tuées au Darfour en cinq ans de violences et 2,2 millions ont dû fuir leur domicile. Des responsables des Nations unies ont assuré le Conseil de sécurité de vendredi que les violences avaient repris, entraînant une nouvelle dégradation de la situation pour les civils.