Annan maintient en fonction pour deux mois son émissaire expulsé du Soudan

Afp

Le Monde, 27 Octobre 2006

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a décidé de maintenir en fonction son émissaire spécial au Soudan Jan Pronk, qui a été expulsé par Khartoum, jusqu'à l'expiration de son contrat fin décembre, a annoncé vendredi son porte-parole.

M. Pronk retournera à Khartoum en novembre pour organiser une passation de pouvoirs ordonnée avec son adjoint, a précisé le porte-parole, Stéphane Dujarric, dans un communiqué.

"Suite aux consultations en cours avec les autorités soudanaises, M. Pronk retournera à Khartoum en novembre pour organiser une passation de pouvoirs ordonnée avec le responsable par intérim de la Mission de l'ONU au Soudan, Taye Zerihoun, avant de rentrer à New York pour des entretiens et pour terminer sa mission", a-t-il dit.

M. Annan, qui avait protesté auprès du président soudanais Omar el-Béchir contre la décision de son gouvernement d'expulser M. Pronk, "a affirmé clairement que lui seul était habilité à décider du mandat de ses représentants spéciaux", a ajouté M. Dujarric.

"Toutefois, il réalise qu'à ce moment critique des négociations sur le Darfour, il est important que l'ONU garde une bonne relation de travail avec le gouvernement du Soudan et il est certain que M. Zerihoun sera en mesure d'assurer cela", a-t-il conclu.

Annonçant que la mission de M. Pronk était "terminée", le gouvernement soudanais avait ordonné dimanche son expulsion sous trois jours. M. Pronk avait quitté le Soudan lundi.

Khartoum reproche au diplomate néerlandais d'avoir affirmé que l'armée soudanaise avait subi des revers au Darfour, région de l'ouest du Soudan en proie à un conflit meurtrier depuis début 2003.