Tchad: Idriss Déby congédie son ministre de la Défense

Redaction

Ap, 01 Décembre 2007

Le président tchadien Idriss Déby a congédié samedi son ministre de la Défense, une mesure qui intervient au lendemain des déclarations de rebelles menaçant la force européenne (EUFOR) qui doit se déployer prochainement pour sécuriser les camps de réfugiés du Darfour au Tchad et en République centrafricaine.

(Publicité)
Aucune raison n'a été donnée pour le renvoi de Mahamed Nour, un ancien chef rebelle devenu ministre de la Défense en mars dernier après avoir signé un accord de paix avec le gouvernement.

Cette mesure, annoncée par la radio publique Radio Tchad, intervient alors que vendredi, une union de groupes rebelles s'est déclaré un "état de guerre" contre les armées françaises et étrangères, faisant apparemment référence à l'EUFOR.

Dans un communiqué publié sur son site Internet, l'Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD) exhorte le peuple tchadien à se "mobiliser" contre toute présence de troupes étrangères.

"A partir de maintenant, l'UFDD considère qu'il est en état de guerre contre l'armée française et toutes les autres forces étrangères à l'intérieur du territoire national", précise le communiqué, signé par le porte-parole du groupe, Mahamat Hassane Boulmaye.

Vendredi, le gouvernement irlandais a annoncé que le déploiement de l'EUFOR, qui doit compter quelque 4.000 hommes (sous commandement irlandais), pourrait être retardé de deux mois en raison d'un manque d'hélicoptères et d'installations hospitalières. Elle était supposée entamer son déploiement la semaine prochaine au Tchad et en République centrafricaine, le long des frontières avec le Soudan.