udan: la force ONU-UA va commencer avec moins de la moitié des effectifs promis, selon son commandant

Redaction

Ap, 01 Décembre 2007

La force "hybride" ONU-UA de maintien de la paix au Darfour entamera sa mission en janvier avec moins de la moitié des effectifs initialement promis et sans équipements ni moyens de transport clefs, a prévenu samedi le commandant de la force.

Quelque 26.000 hommes -20.000 soldats et 6.000 policiers- doivent être mobilisés dans le cadre de cette force visant à pacifier la région de l'ouest de Soudan où civils et membres d'organisations humanitaires doivent faire face à des conditions de plus en plus difficiles.

Mais seuls 6.500 soldats seront déployés lorsque la nouvelle mission, baptisée UNAMID, prendra le relais de la force de l'Union africaine le 1er janvier, a déclaré le général Martin Agwai, commandant de la force.

La force de l'UA, présente en ce moment au Darfour, va fusionner avec l'UNAMID, fournissant pratiquement la totalité des 6.500 soldats.

Dans le cadre du "meilleur scénario", quelque 2.000 policiers civils, non armés, pourraient également être déployés en janvier, a précisé le général Agwai. Mais c'est encore loin du nombre des hommes que le Conseil de sécurité de l'ONU avait envisagé de déployer au Soudan -région dont la superficie est pratiquement celle de la France-, où 200.000 personnes sont mortes et 2,5 millions ont été contraintes de fuir en quatre ans d'affrontements.

"Vous réalisez combien la tâche à laquelle nous sommes maintenant confrontés est herculéenne", a commenté le général Agwai devant des journalistes.