Le déploiement de l'EUFOR pourrait être retardé de deux mois, selon l'Irlande

Redaction

Ap, 30 Novembre 2007

Le déploiement de la force européenne (EUFOR) chargée de sécuriser les camps de réfugiés du Darfour au Tchad et en République centrafricaine pourrait être retardé de deux mois en raison d'un manque d'hélicoptères et d'installations hospitalières, ont annoncé vendredi l'armée et le gouvernement irlandais.

La force, qui doit compter quelque 4.000 hommes, sous commandement irlandais, et à laquelle la France apportera une large contribution, était supposée entamer son déploiement la semaine prochaine au Tchad et en République centrafricaine le long des frontières avec le Soudan.

Mais le ministre irlandais de la Défense Willie O'Dea -critique à l'égard de ses collègues de l'UE n'ayant pas fait montre de volonté d'apporter un soutien aérien- a déclaré que les premiers soldats de l'UE n'arriveraient pas sur place avant janvier au plus tôt.

Le commandant Gavin Young, principal porte-parole des forces de défense irlandaises, a pour sa part souligné que la plupart des militaires ne pourraient pas être déployés avant mars.