Tchad : les rebelles menacent d'attaquer les forces françaises.

Redaction

Bbc Afrique, 30 Novembre 2007

Les rebelles tchadiens de l'Union des Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD) ont déclaré être en "état de belligérance" avec l'armée française ou toute autre contingent étranger.
Une déclaration qui intervient alors qu'une force européenne doit être déployée dans l'est du Tchad.

Selon l'UFDD, apporter un appui diplomatique, stratégique et logistique à Idriss Deby est un acte d'hostilité et sera traité comme tel.
Les rebelles tchadiens qui veulent renverser le président Idriss Deby Itno ont toujours accusé la France de soutenir ce dernier. Mais les rebelles n'avaient jamais été aussi loin dans leur dénonciation de la position française.

L'armée française dispose au Tchad, de plus d'un millier d'hommes ainsi que de plusieurs avions qui font notamment de la reconnaissance et fournissent des renseignements aux autorités de N'Djamena.

La rébellion appelle, par ailleurs, les Tchadiens à "se mobiliser" contre la France, qualifiée de "puissance néocoloniale" et accusée de maintenir au pouvoir "un dictateur".
Depuis lundi, UFDD et l’armée tchadienne se sont affrontés à trois reprises dans l'extrême-est du Tchad, près de la frontière soudanaise, lors de combats d'une intensité et d'une violence rare dans la région.

Les deux camps affirment avoir infligé de lourdes pertes à l'adversaire, mais ces bilans contradictoires ne sont pas vérifiables de source indépendante.