Les réfugiés au sud du Darfour rejettent les casques bleus chinois

Redaction

Afrique En Ligne, 30 Novembre 2007

Les réfugiés du camp de Kalma, au sud du Darfour (ouest du Soudan), ont manifesté jeudi contre l'arrivée d'ingénieurs militaires de la Chine et du Bangladesh dans le cadre de la force hybride des Nations unies et de l'Union africaine (ONU-UA).

Des sources indiquent que les centaines de réfugiés qui ont pris part à cette manifestation soutenaient un chef rebelle, Abdulwahid Nour, qui est en exil en France. M. Nour a parlé à ses partisans à partir d'un téléphone cellulaire et ses propos ont été repris par les hauts- parleurs du camp.

Les réfugiés ont indiqué qu'ils préfèraient l'envoi par l'ONU de forces de maintien de la paix de la Suède et du Danemark.

M. Nour et le Dr Khalil Ibrahim du Mouvement justice et égalité (MJE) refusent toujours de s'asseoir avec le gouvernement de Khartoum pour résoudre le problème du Darfour, à moins que le gouvernement ne cède à leurs exigences.

Le gouvernement de Khartoum a décidé de ne pas accepter de troupes occidentales au sein de la force hybride, leur préférant plutôt des troupes chinoises et bangladaises.