Darfour : Clooney interpelle son gouvernement

Ap

Nouvel Observateur, 28 Avril 2006

La star américaine, de retour du Darfour, a exhorté l'administration Bush à réagir face à la crise humanitaire que connaît cette région du Soudan.

Faisant honneur à sa réputation de star engagée, George Clooney a appelé jeudi 27 avril les Américains à ne pas "tourner la tête et regarder ailleurs" face à la crise humanitaire au Darfour, au Soudan, et a exhorté l'administration Bush à agir rapidement.

De retour d'un voyage de cinq jours au Darfour en compagnie de son père, ancien journaliste de télévision, l'acteur a affirmé au Club de la presse nationale à Washington qu'il était prêt à prendre sa "carte de crédit" de star hollywoodienne pour venir en aide aux réfugiés du Darfour.
"Le gouvernement américain met-il du temps à agir? Bien sûr que nous mettons du temps, nous en mettons toujours", a-t-il déclaré, faisant référence aux interventions passées de Washington dans les Balkans et au Rwanda.
"C'est quelque chose qui doit commencer dès aujourd'hui", a souligné George Clooney. "Si on ne se met pas au travail aujourd'hui, plusieurs milliers de personnes seront mortes d'ici la fin de la semaine".

Documentaire sur les camps de réfugiés

Accompagné de son père et d'un cameraman, George Clooney a tourné un documentaire sur les conditions de vie dans les camps de réfugiés du Darfour.

Lors de sa conférence de presse, il a montré jeudi des extraits d'interviews de familles décrivant les exactions commises par les janjawid, ces milices arabes qui sèment la terreur chez les villageois du Darfour, et que Khartoum dément toujours soutenir.

"Nous ne pouvons pas tourner la tête et regarder ailleurs en espérant que cela disparaîtra d'une manière ou d'une autre", a affirmé l'ancienne star de la série "Urgences". "Si nous faisons cela, tout disparaîtra et une génération toute entière mourra, et seule l'histoire pourra nous juger".
George Clooney prévoit de participer à un grand rassemblement en faveur du Darfour prévu dimanche à Washington. Des manifestations similaires sont prévues ce week-end dans une douzaine de villes américaines.